Comment optimiser ses achats pour une restauration réussie lors d’une fête ?

Comment optimiser ses achats pour une restauration réussie lors d’une fête ?

Organiser un événement de restauration, qu’il s’agisse d’un mariage, d’un séminaire d’entreprise ou d’une fête privée, représente un défi logistique et budgétaire de taille. Parmi les nombreuses dépenses incontournables, les frais liés à l’achat des denrées alimentaires et des boissons constituent souvent un poste majeur. Heureusement, quelques astuces bien rodées vous permettront de réaliser des économies substantielles sans compromettre la qualité de vos prestations.

Planifier rigoureusement vos besoins

Comment optimiser ses achats pour une restauration réussie lors d’une fête ?
58518249 – curious woman in the supermarket with hopping list

Avant tout, vous devez établir un plan d’action détaillé pour chiffrer précisément vos besoins alimentaires et en boissons. Pour la boisson par exemple, vous pouvez vous rendre chez un grossiste coca cola. Cette étape évitera le gaspillage et les dépenses inutiles. Commencez par recenser le nombre précis de convives attendus, en prévoyant une petite marge pour d’éventuels imprévus. Dressez ensuite la liste exhaustive des mets que vous compterez servir, de l’entrée au dessert, en estimant les quantités requises pour chaque plat. N’omettez pas non plus les éléments indispensables comme :

  • le pain ;
  • les condiments ;
  • ou les boissons.

Plus votre inventaire sera précis, mieux vous pourrez ajuster vos commandes. Une planification avisée vous permettra également d’identifier les aliments inscrits au menu qui pourront être achetés bien avant la date de l’événement. Certains produits peu périssables comme les conserves, les épices, les boissons ou la farine se gardent en effet longtemps. Vous pourrez ainsi profiter des promotions et soldes pour constituer par anticipation un stock d’ingrédients à moindre coût. 

Adopter une stratégie d’approvisionnement multicanale

Comment optimiser ses achats pour une restauration réussie lors d’une fête ?

Une approche plurielle et réfléchie des sources d’approvisionnement constituera la clé pour dénicher les meilleurs prix lors de vos courses en vue de l’événement. Si les grossistes s’imposent comme un passage obligé, ils ne devront pas être votre unique recours.

Les grossistes, incontournables pour les gros volumes

Pour les achats en grande quantité de produits alimentaires de qualité, qu’ils soient frais, secs ou surgelés, le recours aux circuits de grossistes demeure indéniablement la voie à privilégier. Vous pouvez maximiser vos profits en faisant vos achats pendant les périodes de destockage alimentaire. Ces professionnels disposent en effet d’un très vaste assortiment à des tarifs particulièrement compétitifs du fait des volumes traités.

Combiner les circuits courts et les grandes surfaces

Cependant, pour parfaire votre tournée d’achat, n’hésitez pas à vous approvisionner également auprès de canaux complémentaires. Les marchés de plein vent et les producteurs locaux vous permettront de mettre la main sur des fruits, légumes et produits frais d’une fraîcheur incomparable pour des prix défiant toute concurrence.

Maîtriser vos coûts de livraison

Si les économies réalisées sur l’achat des denrées pendant le destockage alimentaire constituent un enjeu majeur, vous ne devez pas négliger pour autant l’impact que pourront avoir les frais de transport sur votre budget global. De ce point de vue, deux stratégies se dégagent pour comprimer cette dépense.  D’une part, dans la mesure du possible, préférez systématiquement l’option du retrait en point de vente plutôt que le service de livraison à domicile, toujours plus coûteux. Pour ce faire, vous pourrez organiser plusieurs tournées de ramassage le jour précédant votre événement en optimisant les trajets.

D’autre part, concentrez vos commandes auprès d’un nombre restreint de fournisseurs, voire un fournisseur unique si son offre le permet. De nombreux professionnels proposent en effet des formules de livraison gratuite ou à coût réduit dès qu’un certain montant d’achat est atteint.

Valoriser les invendus avec créativité

Comment optimiser ses achats pour une restauration réussie lors d’une fête ?
Couple with bank card buying food at grocery store or supermarket self-checkout

Malgré une planification minutieuse en amont, il est fréquent qu’un événement de restauration génère des restes alimentaires en fin de service. Plutôt que de les gaspiller, plusieurs pistes judicieuses vous permettront de valoriser ces invendus avec ingéniosité.

Distribuez les portions résiduelles

Pour les plats cuisinés et les préparations fraîches restants, proposez spontanément aux convives d’emporter les portions non servies. Conditionnez-les de manière hygiénique dans des boîtes ou des contenants appropriés. Vos invités repartiront ainsi rassasiés avec un délicieux souvenir culinaire à déguster ultérieurement, limitant du même coup le gaspillage alimentaire.

Faites un geste solidaire 

Les denrées alimentaires non-périssables comme les boissons, conserves, pâtes, riz ou autres produits secs représentent une source de valorisation supplémentaire. Prévoyez des solutions de don auprès d’associations caritatives ou de banques alimentaires œuvrant localement. Elles sauront redistribuer judicieusement ces invendus auprès de personnes dans le besoin qui apprécieront grandement votre générosité.

Réutilisez pour vos repas personnels

N’ayez pas de complexe à conserver pour vous-même certaines denrées sèches encore parfaitement consommables. Le riz, les pâtes, mais aussi les conserves, épices ou condiments constituent des bases idéales pour préparer facilement vos repas ultérieurs à moindre coût.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *